SUR UN INDIGENT PROPOS DE HAINE JACOBINE RECUITE

Je lis ce jour le stupéfiant argumentaire du secrétaire départemental de l’Ariège du Rassemblement National diffusé sur les réseaux sociaux.

Il vaut la peine de le citer in extenso :

« Je ne peux vous laisser dire que le roi Louis XVI fut “assassiné”. Il a été exécuté en application d’une sentence rendue au nom de la Nation Française. Par ailleurs, je ne sais pas si la Révolution a été “barbare” mais je sais que la sévérité exemplaire dont elle a usée a été nécessaire pour abattre la monarchie absolue. Enfin, de combien de morts est responsable cette monarchie que vous chérissez tant ? Louis XV ne fut il pas responsable de la mort du Chevalier de La Barre ? Un exemple parmi tant d’autres… Le Roi de France est mort, La monarchie est définitivement crevée, A bas la calotte, Vive la République Française ! 

Yves Villeneuve. »

 

Il n’est évidemment pas besoin d’être royaliste, mais simplement un républicain aimant sa patrie et la paix entre Français, pour être indigné par la primarité de ces lignes à la hauteur d’un fanatisme de « sans-culotte » ou de bolchevique du plus bas niveau. Elles témoignent d’une totale indigence à la fois juridique et historique. Un minimum d’instruction historique devrait tout de même être dispensé aux cadres d’un mouvement qui s’intitule de surcroît « Rassemblement National ».

On peut penser que même au Grand Orient de France, si prospère en Ariège, on ne laisserait pas un « frangin » proférer pareilles inepties dévalorisantes.

On espère que les instances du Rassemblement National vont au plus vite décharger ce néo-jacobin de ses fonctions et l’inviter à ne plus faire ainsi étalage de sa triste ignorance.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email