Notre film « Cent ans de communisme » : votre aide sera la bienvenue !

Dans deux semaines paraîtra le livre de Bernard Antony, préfacé par Guillaume de Thieulloy : « Le communisme, 1917 – 2017 ».(franco de port : 28 €, à commander à l’AGRIF).

Une arme contre l’insupportable mémoricide du plus gigantesque et durable système de perversion nihiliste totalitaire de l’histoire de l’humanité.

Le communisme a eu un jumeau hétérozygote : le nazisme.

Mais, comme le constatait Soljenitsyne, le communisme tuait avant que le nazisme ne tue, il tuait pendant que le nazisme tuait, mais il a continué à tuer après la fin du nazisme.

Or, la force de ses réseaux de connivence idéologique et de collaboration historique est encore telle que sa monstruosité exterminatrice est toujours plus occultée dans l’enseignement, la culture et les médias. Et ce, malgré les grands témoins et les grands historiens qui ont sans cesse renforcé le dossier du Tribunal international de l’histoire pour le procès qu’appellent ses cent millions de victimes, ses atrocités sans fin et ses génocides.

Le livre de Bernard Antony, bilan de cent ans de crimes contre l’humanité, en réactualise implacablement la nécessité.

Mais outre cela, Bernard Antony a voulu d’un film retraçant ce bilan avec la force de l’image et de la parole. Il a obtenu à cette fin la plus active approbation et collaboration de TV Libertés. Le film est en cours d’achèvement et sera diffusé pour la première fois le 3 novembre.

Sur l’idée et le texte de Bernard Antony et l’iconographie de Pierre Henri (pôle communication de l’AGRIF), Martial Bild, rédacteur en chef de TV Libertés et Arnaud Soyez, réalisateur, ainsi que leur équipe, ont apporté tout leur talent et toute leur ferveur militante.

Parce que le communisme a réalisé un indépassable racisme de haine de classe et par-dessus tout de haine nihiliste de la personne humaine et de son Créateur, l’AGRIF, avec l’unanimité de ses dirigeants et avocats, se devait de s’engager dans ce combat pour la vérité sur « le communisme intrinsèquement pervers » selon l’expression même, très pesée, du pape Pie XI.

D’autant que, hélas, le communisme n’est pas mort, et plus exactement se propagent toujours les virus mutants du marxisme-léninisme.

Nos amis de TV Libertés ont travaillé au plus juste prix. Nous nous devons de les défrayer au plus vite. Et l’AGRIF doit aussi faire face aux frais nécessités par la préparation et l’élaboration du film. À vrai dire, un coût infiniment moins élevé que la moindre des réalisations que l’on vous présente sur les chaînes des autres télévisions !

Jugez-en : en toute simplicité, nous avons besoin d’une aide à hauteur de dix mille euros !

D’avance merci pour votre soutien.

Les vice-présidentes de l’AGRIF
Cécile Montmirail
Jeanne Smits

{loadmodule mod_jd_campaigns,Don article}

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email