Mon blog en temps d’épidémie – 20 avril 2020

« La révolution ne s’est pas contentée de faire tomber des têtes, depuis elles tournent » (Joseph de Maistre)

« Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés  (Les animaux malades de la peste, Jean de La Fontaine)

  • Le coronavirus, la Chine rouge, l’Union européenne et la France

De plus en plus, dans le monde scientifique autre que le chinois, dûment contrôlé par le parti communiste, s’affirme l’idée que le coronavirus s’est échappé du laboratoire de recherche (et de guerre bactériologique) de Wuhan. À moins que ne revienne l’hypothèse de sa transmission par la gastronomie du pangolin vendu sur les marchés de la région.

Quoi qu’il en soit, le virus est parti de Chine rouge (pas de Taïwan) et le régime du grand timonier Xi Jinping a commis un véritable crime contre l’humanité en le dissimulant trop longtemps, favorisant ainsi la propagation du mal. Néanmoins, désormais, au mépris le plus total des faits, le pouvoir totalitaire de Xi s’enorgueillit d’être venu à bout de l’épidémie et lance une vaste offensive diplomatique. Il martèle sans vergogne l’affirmation selon laquelle le virus serait venu de « l’étranger » et probablement des États-Unis.

La Chine rouge ne manque pas évidemment pas de collabos masochistes, toujours fascinés par la puissance, pour propager le mythe plus que mensonger du rôle salvateur de son meilleur des mondes comparativement à l’incurie occidentale.

Simultanément, le pouvoir de Xi en profite pour accélérer la répression à Hong-Kong, parachevant ainsi probablement sa mainmise sur le territoire pour en finir avec le respect de la promesse : « un seul peuple, deux régimes ».

Face à une telle conjoncture, l’Union européenne ne saurait, bien sûr, demeurer inerte. Elle entend donc réagir fermement… contre la Pologne, cet abominable pays où l’avortement n’est pas érigé en valeur de civilisation ; et contre la Hongrie, ce pays effrayant qui ne veut pas succomber sur la « tsunamigration » de « l’islamigration ».

  • Enfin le ramadan !

Il commencera le 23 avril pour se terminer le 23 mai. Des réjouissances en perspective ! Ô, sans doute, verra-t-on peut-être moins nos politiques et certains de nos clercs se précipiter le soir dans les mosquées pour les dîners quotidiens de rupture du jeûne.

Quoi qu’il en soit, les nuits pourront être festives dans bien des territoires et quartiers islamisés. Déjà on s’entraîne ! Ainsi, selon « Fdesouche », depuis deux semaines, l’affaire du corona permet-elle d’occulter en grande partie la réalité des affrontements avec la police qui se développent, entre autres, aux Mureaux, à Mantes-la-Jolie, à Sartrouville (78) et aussi à Villeneuve-la-Garennes (92) et à Évreux (27). Mais la liste n’est pas exhaustive.

En tout cas, il y en a un qui ne saurait faire l’objet de la vindicte islamique, c’est le préfet du Morbihan. Ce dernier vient en effet d’interdire la vente d’alcool dans le département !

Rien de plus coraniquement correct !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email