L’AGRIF contre les FEMEN 1

Les faits

Le 18 novembre 2012, une manifestation est organisée à Paris à l’appel d’une trentaine d’associations avec l’aide logistique de Civitas. Au début de la manifestation, 9 femmes appartenant au groupe Femen et revêtues de voiles de religieuses se sont jetées sur les manifestants, seins nus, certaines portant des porte-jarretelles, avec des expressions injurieuses portées sur la poitrine : fuck god, fuck church, in gay we trust, etc. Elles ont alors aspergé les manifestants, dont des enfants, avec des gaz fumigènes à partir d’extincteurs sur lesquels il était écrit : sperme de Jésus et saint sperme… Un enfant dans sa poussette a été touché par les jets de gaz.

Etat de la procédure

  • Le 30 novembre 2012, première plainte devant le procureur de la République pour violence aggravée et injures contre les chrétiens. Pas de réponse du Parquet.
  • Février 2013, seconde plainte pour injures publiques aggravées envers les chrétiens. L’audience de première instance s’est tenue en décembre 2015.
  • Le 16 février, le tribunal relaxe les FEMEN de tous les chefs d’inculpation. L’AGRIF fait immédiatement appel. L’appel s’est tenu le jeudi 12 mai. Résultat le jeudi 13 octobre. La plainte pour violences aggravées envers les Chrétiens est toujours en cours d’instruction.

Avocat

Jérôme Triomphe

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email