Dévastation et profanation sacrilèges au cimetière Terre-Cabade de Toulouse : l’AGRIF se porte partie civile.

 

À Toulouse, dans la nuit de ce samedi 8 juin déjà marqué par les bruits et la fureur de la Gay Pride LGBT se prolongeant tard, c’est une fois encore le grand cimetière de la Terre-Cabade, le plus près du centre-ville, qui a été abominablement l’objet de dévastations et profanations.

Par le passé, de pareilles abominations avaient été perpétrées par des individus d’un groupe de satanistes haineusement anticatholiques dont l’AGRIF devait obtenir de justes condamnations.

Après les faits, le conseiller municipal Ducap, en charge des cimetières, s’était alors intellectuellement illustré en affirmant dans les medias que les profanations n’étaient pas d’inspiration raciste puisque n’avaient pas été visées les sépultures juives ou musulmanes.

Les dévastations et profanations de ce samedi ont été encore plus importantes avec le cassage de 70 tombes et croix chrétiennes.

Le subtil maire de Toulouse, Moudenc, a repris pour sa part l’ancienne observation du conseiller Ducap : comme les carrés juifs et musulmans du cimetière n’ont pas été dévastés, il ne s’agit donc pas d’actes racistes.

Somme toute, pour Jean-Luc Moudenc, comme pour tant d’autres hélas, le racisme antichrétien, ce n’est pas du racisme !

Alors que ce racisme antichrétien est aujourd’hui le plus répandu dans nos sociétés européennes occidentales et le plus atrocement meurtrier dans le monde, l’AGRIF ne peut accepter sa banalisation chez nous. Elle attend l’interpellation des saccageurs et profanateurs de Toulouse. Elle se porte dès ce jour partie civile.

 

Post-communiqué de ce jour :

On nous informe que le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, malhonnêtement non repris par les principaux medias locaux, a tout de même, ce dimanche, constaté que seules les tombes juives ou musulmanes n’ont pas été saccagées au cimetière de Terre Cabade et que ce sont seulement des croix qui ont été brisées.

Certes il n’est pas allé jusqu’à parler de racisme antichrétien, mais le constat est objectif. Avec un peu de courage, il finira bien par évoquer le racisme antichrétien.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email