Catastrophe de Beyrouth

Paris, le 5 août 2020

Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité

communique :

Catastrophe de Beyrouth

Au nom de tous les militants de l’Amitié Française et chrétienne pour le Liban, j’exprime d’abord toute notre compassion à nos amis libanais pour la multitude des victimes du désastre qui a frappé Beyrouth et particulièrement le « centre-ville » et le proche quartier chrétien d’Achrafieh à l’héroïsme légendaire.

J’exprime à notre ami Samy Gemayel, président des Kataëb, toutes nos condoléances pour le rappel à Dieu de Nizar Najarian, le secrétaire général du mouvement.

Nous adressons à Nadim Gemayel, député de Beyrouth, blessé, nos vœux de prompt rétablissement. Nous savons combien sa mère, Solange Gemayel, épouse de Bechir, le président assassiné, est une fois encore frappée par le malheur de tant de ses proches.

Nous savons aussi que la catastrophe est due à la criminelle indigence des véritables maîtres actuels du Liban. Le Hezbollah exerce depuis des années sa férule sur le Liban. Le port de Beyrouth était devenu son fief. La responsabilité de l’explosion de plus de deux milliers de tonnes de nitrate de potassium, et peut-être de stocks d’explosifs, lui incombe entièrement.

On pèse ce jour l’abomination de la politique de collaboration et de soumission du général Aoun avec ce mouvement islamiste sous tutelle du pouvoir iranien.

La reconstruction du Liban ne pourra passer que par l’élimination de la corruption qui a miné son économie et par celle de la présence étrangère syro-iranienne destructrice de son indépendance.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email