Valérie Pécresse, zemmourophobe.

Manifestement, la très ambitieuse Valérie Pécresse est prête à tout pour s’aligner dans le plus médiocre conformisme politoco-médiatique sur « l’idéologiquement correct » du boboland parisianiste.

Ainsi, cette politicienne déjà déclinante, aux griffes usées, comme son amie Hidalgo, a cru bon de jeter une fulmination contre « la France du déclinisme (sic !) d’Éric Zemmour ».

Façon, à l’évidence, de manifester son héroïque distanciation conquérante, libérale, progressiste, immigrationniste, cosmopolite, homophile, islamophile, abortophile et zemmourophobe, du positionnement selon elle dangereusement à droite de « Les Républicains » ou de celui, plus sociétalo-nationaliste du Rassemblement National.

Chez « les Républicains » n’appréciant pas son jeu personnel, certains, paraphrasent désormais la chanson de Brassens (« ma maîtresse, la traîtresse ») en fredonnant « Pécresse, la traîtresse ».

Pécresse, on le sait, a plus de proximité idéologique avec Xavier Bertrand. Ce dernier ne vient-il pas d’être élu « personnalité de l’année » (sic !) par « le trombinoscope », c’est-à-dire un jury modérément pluraliste de sept journalistes. Bertrand est, on le sait, un très fidèle « frangin » du Grand-Orient de France. Sans surprise, après lui, on trouve parmi les autres lauréats Agnès Buzyn, primée comme « ministre de l’année ».

De quoi satisfaire en son Panthéon celle qui fut longtemps sa première belle-mère, Simone Veil.

Vient après elle la goulue Marlène Schiappa, non pas primée pour ses écrits pornos de gare sous son pseudonyme de Marie Minelli, mais comme « révélation politique » de l’année (sic !).

Si son papa, fanatique militant athéocratique de « la Libre Pensée », obédience trotsko-maçonnique, a découvert quelque part une vie après la mort, peut-être en a-t-il été bien ému ?

On le vérifie, une fois encore, entre la franc-macronnerie et la franc-maçonnerie du Grand-Orient et des loges mixtes, ça ne va pas si mal !

À quand donc la promotion de Pécresse au rang de grande-maîtresse des sublimes rites de Memphis Misraïm ? Ça amuserait bien le facétieux et impertinent patriote Éric Zemmour !                                                   

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email