Convergence des luttes ? Peut-être mais surtout provisoire concomitance génocidaire !

Les pays d’Europe occidentale comme d’Amérique du Nord sont aujourd’hui à peu près pareillement frappés par des phénomènes de barbarie et de décadence puisque toujours entraînés par des idéologies plus ou moins voisines ou antagonistes.

Citons ici en vrac :

  • « L’antiracisme », ce racisme en sens contraire ;
  • « l’art contemporain » bâti sur la conception nihiliste que tout est art, le laid comme le beau ;
  • « le « déconstructionnisme », la systématisation de la démolition sociétale dont Wilhem Reich et Herbert Marcuse furent les prosélytes aux confins du marxisme et du freudisme ;
  • L’idéologie dite du « genre »… consistant surtout à nier que le genre humain soit façonné par l’harmonie de la complémentarité de l’homme et de la femme ;
  • La « féministocratie » ou l’idéologie de la supériorité de la femme, remontant au moins à la Grèce antique du V° siècle avant Jésus-Christ puisque génialement pourfendue par Aristophane dans sa désopilante comédie « l’Assemblée des femmes ».
  • « l’immigrationnisme » ou théorie selon laquelle il faut accepter le remplacement de nos peuples par des tsunamigrations de peuples culturellement étrangers que nous devrions accueillir en leur témoignant de notre soumission.
  • Le « décolonialisme » ou le principe selon lequel nos peuples ne mériteraient de survivre qu’à la condition de condamner radicalement tout reste d’idéologie ou de comportement colonialiste et d’exprimer leur repentance ;
  • « l’indigénisme » ou l’affirmation selon laquelle l’autorité politique, sociale ou culturelle devrait désormais être détenue par les nouveaux « indigènes de la République » issus de l’immigration et regroupés dans le PIR (Parti des Indigènes de la République) dont l’algérienne Houria Bouteldja a été la prophétesse et l’égérie ;
  • « l’islamo-gauchisme », prolongement idéologique de l’indigénisme, ayant pour objectif de faire converger l’islamisme et le gauchisme terroriste marxiste-léniniste, ce qui s’exprime par le slogan « soutien  Action Directe » tel qu’exprimé dans le libelle raciste « Nique la France », signé du « chercheur » Saïd Bouamama, proche d’Houria Bouteldja ;
  • « l’idéologie de l’impérialisme LGBT » visant à l’institutionnalisation du pouvoir sociétal des minorités sexuelles particulières.

Il peut certes y avoir convergence des luttes entre ces phénomènes idéologiques relevant diversement de nouvelles formes de barbaries ou de décadences.

Mais la convergence de leurs lobbies ne pourra être que partielle et provisoire. Qui ne le pressent ? Demain les « barbares » de l’islamo-gauchisme ne supporteront pas ceux qu’ils désignent comme des « décadents » LGBT.

Aussi, ne désespérons pas !

Le génocide français se poursuit :

  • Spirituel et culturel
  • Intellectuel et moral
  • Démographique enfin.

Mais la « convergence des luttes » selon le vocabulaire révolutionnaire ne sera que de courte durée.

Pour l’heure, il y a surtout une concomitance génocidaire mais inéluctablement appelée à disparaître.

L’islamisme ne supportera pas l’impérialisme LGBT. Et nous, nous ne voulons ni de l’un ni de l’autre et nous continuerons à œuvrer pour que France, pour que Chrétienté ressuscitent !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email