A+ A A-
15 Juil

De Sarkozy à Hollande, la conquête fémène de la République.

 Sous l’influence de Carla Bruni, épouse Sarkozy, le directeur de Charlie-Hebdo, Philippe Val a jadis été nommé directeur de France-Inter.

Aujourd’hui, avec sa compagne Fiammetta Venner, Caroline Fourest, ardente prosélyte de la cause fémène, anime sur cette radio l’émission quotidienne précédant les informations de 13 h.

Mais l’une et l’autre tiennent aussi très largement leur place dans maintes émissions de télévision. Et voilà qu’un timbre de la poste française présente désormais la Marianne républicaine sous les traits d’une fémène très médiatiquement promue. Dans un accès de délicate poésie, Inna Shevchenko a déclaré en anglais sur twitter : " Maintenant tous les homophobes, extrémistes, fascistes auront à me lécher le cul quand ils voudront envoyer un timbre", perspective effrayante qui, sans nul doute, n'encouragera pas les Français à utiliser les voies postales déjà fortement délaissées.

Ainsi, avec la complicité des plus hautes autorités de la République, se met en place un véritable pouvoir « fémen », idéologique et « culturel », anti-chrétien et nihiliste.

Cette drôle de république, gouvernée par le lobby ultra-minoritaire LGBT, est fondamentalement méprisante de la nature humaine et de la volonté du peuple. C’est une indécente et insupportable manipulocratie cynique. François Hollande, radicalement incapable d’élaborer des politiques d’intérêt national, est en revanche un as dans toutes les entreprises de démolition. Lui aussi devra en rendre compte.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Connexion

Facebook user?

You can use your Facebook account to sign into our site.

Log in with Facebook

Identification