A+ A A-
28 Nov

Pétition : Pour la dissolution des groupes d'ultra-gauche.

L’arrestation de l’assassin Abdelhakim (en français : « serviteur du sage » !) Dekhar met en évidence, s’il en était besoin, la persistance criminogène d’une ultra-gauche plus ou moins en connivence avec l’islamisme jihadiste.

Les individus et les groupes aux confins du nazisme et du communisme qui s’y entremêlent s’inspirent, dans leur délire anticapitaliste, antisémite ou antichrétien selon les cas, des pires régimes exterminateurs de l’histoire, de Lénine, Staline, Hitler ou Mao, ou encore du terrorisme anarchiste avec ses sommets de cruauté sadique dans la guerre civile espagnole. D’autres prennent aussi pour modèle les abominations des terrorismes musulmans.

Hélas, non seulement toute l’extrême-gauche d’inspiration léniniste, stalinienne ou trotskiste et par delà les divisions du parti communiste et de la Mélanchonnerie, soutient de fait cet extrémisme radical mais aussi toute une gauche socialiste d’apparence respectable mais dont beaucoup conservent les réflexes de haine gauchiste de leurs engagements antérieurs.

Ils soutiennent les groupes de la violence raciste antichrétienne dits « antifa » qui agressent très violemment les très pacifiques et non violents récitateurs du chapelet pour le respect de la vie innocente. Ces « antifas » caillassent des personnes âgées, des femmes, des enfants et blessent à la tête une petite fille de quatre ans d’origine africaine.

Il est certes regrettable que le jeune « antifa » Clément Méric ait perdu la vie dans une bagarre mais résultant, hélas, d’une agression mûrement préparée selon leur idéologie de violence révolutionnaire.

Aussi, le traitement totalement dissymétrique par le gouvernement des groupes d’extrême-droite et de ceux de l’extrême-gauche est inadmissible. Car toute une idéologie terroriste se développe dans cette gauche révolutionnaire extrémiste sous le prétexte de lutte contre de dérisoires groupuscules fascistoïdes.

Les milliers de militants et adhérents de l’Agrif, et notamment tous ceux, chrétiens d’origine maghrébine, africaine et asiatique, souvent injuriés, agressés pour leur foi chrétienne et leur appartenance à la patrie française, exigent du gouvernement la dissolution de ces groupes d’ultra-gauche capables de toutes les haines et de toutes les violences impulsées par les fanatismes des racismes anti-français, anti-sémites, anti-chrétiens et aussi par le racisme anti-humain de leur nihilisme.

 

Bernard Antony, président.

 

Je m’associe à la pétition de l’AGRIF demandant instamment au gouvernement de la République d’interdire les associations et groupements de l’ultra-gauche.

Pétition UGR
  1. Votre nom(*)
    Champ obligatoire
  2. Prénom(*)
    Donnée invalide
  3. Fonction / Titre
    Donnée invalide
  4. Votre courriel(*)
    Champ obligatoire
  5. Adresse 1(*)
    Donnée invalide
  6. Adresse 2
    Donnée invalide
  7. Code postal(*)
    Donnée invalide
  8. Ville(*)
    Donnée invalide
  9. Pays
    Donnée invalide

Dernière modification le mardi, 03 décembre 2013 10:49

Panier

Panier vide

Facebook

L'Agrif en quelques mots

Fonctionnant depuis 20 ans dans la plénitude de sa reconnaissance par les plus hautes instances judiciaires (Cour de Cassation du 16 avril 1991), l’AGRIF est sans doute la seule authentique association française antiraciste au sens véritable du mot, c’est-à-dire celui de l’opposition à la...

En savoir plus...
Inscrivez-vous à notre infolettre

Info contact

70 bd Saint-Germain
75005 PARIS 
01 40 46 96 31

L'Agrif en quelques mots

Révoltés par le constat que seuls les racismes antichrétiens et antifrançais n’étaient pas combattus dans notre pays, Bernard Antony, maître Le Griel, maître de Saint-Just rejoints par maître George-Paul Wagner,  créent en 1984 l’AGRIF, l’Alliance Générale contre le racisme et pour le Respect de l’Identité Française.

Connexion

Facebook user?

You can use your Facebook account to sign into our site.

Log in with Facebook

Identification