Salon du livre 2015 de l'AGRIF 
d'amitié française et de solidarité chrétienne 



Le dimanche 15 novembre à partir de 13h
Espace Charenton Paris 12
De 13 h 30 à 18 h 30
327 rue de Charenton, 75012 Paris
 
 
Interventions de Bernard Antony,
Guillaume de Thieulloy,
Jeanne Smits et Jérôme Triomphe. 
 
Ce sera bien sûr l’occasion d’acheter et se faire dédicacer un certain nombre d’ouvrages par leurs auteurs. D’autant que nous entrerons dans le temps de Noël !
 
Le prix du livre de l'Amitié Française sera remis à 16 heures.
 
Ce sera aussi pour les adhérents et militants de l’AGRIF et pour les responsables, l’opportunité de rencontres amicales et utiles, brèves peut-être étant donné l’affluence mais qui naturellement pourront déboucher sur d’autres entretiens.
 
Il est de très bon augure cette année que la plupart des écrivains nous aient fait savoir leur présence sans trop tarder. Cela nous permet, à peu près dans l’ordre de leurs confirmations, d’en établir leur liste avec quelques mots de présentation. Ce qui n’est pas si facile.
 
Pour des raisons de bonne organisation et de bon accueil, nous limitons à quatre-vingt le nombre des écrivains présents.  
 

Liste des écrivains du Salon du Livre de l’AGRIF et de L’Amitié Française
 

- Jean Raspail, le si talentueux et prophétique romancier.

 

- Viviane Lambert, la « mère courage » du combat pour la vie de son fils Vincent et de tous les sans-voix.

 

- Reynald Secher, l’historien du génocide vendéen et dénonciateur du mémoricide.

 

- Houchang Nahavandi, l’ancien ministre du Développement et des Sciences du gouvernement du Shah d’Iran. Lauréat de l’Académie Française (grand prix du rayonnement de la langue Française).

 

- Philippe Maxence, le directeur de l’Homme Nouveau, le plus « chestertonien » de nos écrivains catholiques.

 

- Roger Holeindre, le baroudeur de légende, le grand reporter de guerre, le pourfendeur du prêt-à-penser.

 

- François Foucart, le journaliste, l’écrivain, le grand professionnel de la radio.

 

- Béatrice Bourges, la militante des refus de démolition de la famille.

 

- Alain Sanders, le chroniqueur, le reporter, le biographe, le mémorialiste de l’héroïsme des peuples abandonnés.

 

- Saïd et Fatima Oujibou, les témoins de la charité du Christ en réponse à la violence de la Charia Coranique.

 

- Jean-Claude Martinez, le professeur de droit, l’homme politique, le défenseur du respect de la vie, et avec cela l’humour le plus décapant.

 

- Stéphanie Bignon, ingénieur océanologue, pilote de sous-marin de grand-fond, avec Anne Brassié elle a exprimé à certains hommes : « cessez de nous libérer ».

 

- Docteur Xavier Dor, l’héroïque combattant si encouragé par Jean-Paul II contre le meurtre des enfants à naître.

 

- Guillaume de Thieulloy, le journaliste, l’écrivain, l’homme des grands blogs de la riposte catholique que Pierre Bergé, aussi idéologiquement abjecte que richissime, voudrait faire taire.

 

- Louis Chagnon, le professeur persécuté pour avoir enseigné l’histoire vraie de Mahomet. Le chroniqueur de la dhimmitude dans Reconquête. L’historien.

 

- Jacques Lorcey, l’ancien pensionnaire de la Comédie-Française, le comédien aux 100 rôles, le metteur en scène, l’historien incomparable du théâtre.

 

- L’abbé Guy Pagès, le prêtre ouvert à toutes les détresses, notamment à celles des musulmans qui, ne voulant plus du modèle de violence de Mahomet, aspirent à la paix du Christ.

 

- Jean Monneret, l’historien très rigoureux des tragédies de la guerre d’Algérie.

 

- Paul Rignac, sur la fin de l’Indochine française, son travail de contre-désinformation.

 

- Xavier Martin : Professeur d’université, un des grands spécialistes actuels de la Révolution française, l’historien Xavier Martin a non seulement apporté sur cette époque de très pertinentes et impertinentes analyses nouvelles. Car plus encore que d’une révolution politique, il s’est agi d’une véritable subversion anthropologique, qui se continue aujourd’hui dans l’école de Peillon et Belkacem.
 
- Joseph Fadelle : La tragique évolution des événements au Moyen-Orient a mis en avant la barbarie des jihâdistes. Mais trop peu de nos compatriotes savent que la conversion d’un musulman au christianisme est partout en islam passible de la peine de mort selon la charia. Joseph Fadelle l’a risquée et a pu à grand peine y échapper par la fuite.
 
 - Abbé Guillaume de Tanouärn : Le rédacteur en chef de Monde et Vie, le critique littéraire et surtout l’auteur de belles tentatives de réponse sur le sens ultime de la vie et le pourquoi du mal.
 
- Francine Bay : Diplômée en  philosophie, mère de famille nombreuse, elle s’est beaucoup consacrée à l’éducation des enfants à la foi catholique. Depuis plusieurs années, elle publie à cette fin des petits livres très réussis. 
 
- André Giovanni : Ancien directeur de « Le Monde et la Vie », fondateur de Santé magazine. André Giovanni est ce que l’on appelait jadis un « moraliste », c’est-à-dire un homme de réflexion sur les mœurs du temps. Surtout aussi il est un beau poète de sa Corse bien-aimée. 
 
- Mauricette Vial-Andru : Tout simplement, à l’approche de Noël, on pourra acquérir les belles vies de saints qu’elle a destinés aux petits dans la collection « légende dorée des enfants ».
 
- Cyril Brun : Écrivain, chef d’orchestre, Cyril Brun mène une réflexion sur la conception de la personne humaine dans une société déchristianisée.
 
- Charles-Henri d’Elloy : Toujours pétillant, souvent désopilant et volontiers provocateur, c’est un des chroniqueurs appréciés par les auditeurs de Radio-Courtoisie.
 
- Gérard Pince : Docteur en économie du développement, il montre rationnellement comment l’immigration n’est pas une chance pour la France mais un facteur de ruine.
 
- Père abbé Louis-Marie de Blignières : Fondateur du monastère du tiers-ordre dominicain de Chémeré-le-Roi, il a livré par écrit ses méditations de philosophie chrétienne et de prière.
 
- Brigitte Lundi : Jeune mère de famille lumineuse et souriante, c’est aussi la talentueuse créatrice des beaux livres pour enfants « les petits Chouans ».
 
- Aude de Kerros : Artiste graveur, essayiste, critique d’art, Aude de Kerros, avec très grande rigueur d’analyse et limpidité de style a notamment analysé comment ce que l’on désigne comme « art contemporain » est devenu un « art sacré d’État » qui a pris place dans les églises.
 
- Marc Froidefont : Professeur agrégé de philosophie, docteur en poétique et littérature, Marc Froidefont éclaire d’un jour nouveau un des plus grands écrivains de langue française, et à certains égards un des plus originaux, Joseph de Maistre.
 
- Paul-André Maur : Il dénonce avec raison « la langue française en péril ». C’est un des éléments du « génocide français », de la destruction de notre culture.
 
- Anne Le Pape :  Docteur es lettres, journaliste, elle signera son livre sur François Brigneau auquel avec Cécile Montmirail nous avons consacré un large entretien. Parce qu’il est très bien écrit et éclairant les cheminements d’un engagement et d’une vie de polémiste. 
 
- Claude Meunier-Berthelot : Plusieurs pertinents ouvrages de réflexion sur « l’école » aux mains des nihilistes comme lieu essentiel de démolition de notre identité. 
 
- Père Argouarc’h : « Pro Patria » : le successeur à Sainte-Croix de Riaumont du légendaire père Revet dans une œuvre immense qui a tiré tant d’enfants de l’ornière. Prêtre bien sûr ! Mais non sans fidélité à son Algérie natale et aussi au meilleur des vertus parachutistes. 

 

- Anne Brassié, Critique littéraire, chroniqueuse, auteur de magistrales biographies (La Varende-Brasillach), Anne Brassié est aussi une animatrice de radio et de télévision. Elle a cosigné un beau petit livre avec Stéphanie Bignon. 

 

- Père Michel Viot : L’auteur d’ouvrages limpides d’une grande rationalité au service de la foi après une conversion du protestantisme au catholicisme.

 

- Pierre Cassen : Il lui a fallu beaucoup de lucidité et de courage pour passer de l’internationalisme prolétarien à la résistance à l’islamisme avec Riposte laïque. Même si beaucoup de choses nous séparent, nous l’accueillons par-delà nos divergences dans notre Amitié Française. D’autant qu’il ne manque pas d’humour, en quoi il est évident qu’il n’est plus tout à fait un homme de gauche ! 

 

- Christine Tasin : Elle forme avec Pierre Cassen le duo de pointe de l’organisation précitée. Sa courageuse détermination lui a valu les poursuites de la police de la pensée totalitaire si peu pensante. Et elle en a admirablement triomphé.

 

- Jean-Claude Rolinat : Cet homme affable, qui a mené une carrière de journaliste, demeure un fervent de voyages de par le monde ou dans l’histoire. Et ils sait les raconter ! 

 

- François de Chassey : Un homme de conviction, de générosité aussi, notamment pour les chrétiens persécutés d’Indochine. Mais également le rédacteur d’un livre d’appel à la responsabilité des politiques. 

 

- Alain Didier : Alain Didier est avec talent dans la tradition de la dramaturgie chrétienne.

 

- Philippe Bonnet : Le docteur Bonnet est un passionné d’histoire, promenant un regard admiratif sur Bonaparte mais aussi par ailleurs ses réflexions sur la Tunique d’Argenteuil.

 

- Georges Clément : Il a publié ses blogs de patriote passionné. 

 

- Pierre Duriot : Il exprime dans ses écrits la révolte de tant de « profs » qui n’osent pas tous - pas encore – se révolter comme lui.

 

- Claude Faisandier : Il nous redonne une histoire de la guerre de cent ans et sa narration de l’époque miraculeuse de Jeanne d’Arc.

 

- Pierre Godicheau : Tous les hauts fonctionnaires ne sont pas des socialistes ou pour le moins des adeptes de l’étatisme totalitaire. Pour cet homme qui préfère le réel à l’idéologie : « Économie ou socialisme, il faut choisir ! »

 

- Pascal Voisin : Tout simplement pour la détente, un premier roman sur les Templiers selon son imagination.

 

- Daniel Habrekorn : Il est un moraliste décrivant avec une ironique commisération les facettes de l’hypocrisie et les splendeurs du progrès.

 

- Alain Paucard : Polémiste, certes ! Mais avec la sympathique chaleur que lui connaissent ses auditeurs sur Radio-Courtoisie.

 

- Pierre Pellissier : Cet ancien rédacteur en chef au Figaro Magazine et chroniqueur radiophonique, nous amène sur les dossiers de l’histoire contemporaine qui le passionnent. 

 

- Marc Rousset : Des ouvrages de réflexion géopolitique mais aussi de conviction militante pour une certaine idée de l’Europe. De quoi alimenter le débat. 

 

- Jean-François Cerisier : En soldat qu’il a été, l’auteur analyse les différents types de guerre menées simultanément par les « cavaliers d’Allah ». Son travail très documenté ne pèche pas par déni de réalité ! 

 

- René Marchand : Journaliste parlant l’arabe, il est un grand connaisseur de l’islam réel mais aussi de son histoire et des menaces de ses flux. 

 

- Steeve Philippe : Un très utile agenda des grandes dates du Royaume de France.

 

Hervé Pinoteau : Cet homme n'est pas seulement d'une "exquise urbanité", comme on disait autrefois, expression que ne comprennent pas les néo-barbares de "Nique la France". Il a toujours été par l'écrit et par la parole un militant opiniâtre de tous les combats pour la foi et la patrie, ne rechignant jamais non plus à manifester sur le pavé. 

 

- Jean-Louis Harouel : Ce grand professeur de droit bien connu des auditeurs de Radio Courtoisie est auteur notamment du Vrai génie du Christianisme et aussi un merveilleux poète. 

 

- Philippe Bornet, l'évocation de ce Général Bonaparte dans ses rêves orientaux, sur les traces d'Alexandre le Grand qui n'aurait pas dédaigné de devenir... Sultan !

 

- Pierre de Laubier, des réflexions sur l'école dite "privée", mais si souvent privée de liberté.

 

- Jean du Verdier, comment une civilisation peut-elle croître si l'on détruit ses racines ?

 

- Lina Murr Nehmé : Éminente universitaire franco-libanaise, elle a livré un livre admirable sur la tragédie moderne du Liban. 
 

- Laurent Artur du Plessis, un expert de la guerre mondiale multiforme menée par l'islam jihâdiste.

 

-Alain de Peretti, un vétérinaire qui dénonce la cruauté et la nocivité des abattages dits "rituels".

 
- Olaf, auteur d'un passionnant " Grand secret de l'islam", l'histoire cachée de l'islam révélée par la recherche historique.
 
- Henry de Lesquen, le président de Radio-Courtoisie mais aussi du Carrefour de l'Horloge.
 
Olivier Griette, tout simplement une juste ironie, de l'humour de bon aloi.
 
- Hratch Bedrossian, l'écrivain, l'éditeur, le militant de la vérité sans occultation sur le génocide des Arméniens et autres chrétiens.
 
- Camille-Marie Galic.
 
- Philippe Dounaïev.
 

- Bernard Antony : Il accueillera tous les signataires ci-dessus mentionnés. Mais il signera aussi ses livres disponibles.

 

 

***

 

Seuls les écrivains qui ont été invités par courrier personnel ou par appel téléphonique seront admis.

- À partir de ce 20 octobre, on ne fera plus de mots spécifiques pour ceux qui auront répondu avec retard. 

- Les mises à jour de la liste seront encore publiées à 2 reprises au mois de novembre.

- Les journaux et revues favorables à l’AGRIF qui auront annoncé le Salon à leurs lecteurs disposeront d’une table pour leurs présentations et rencontres. 

 

Sont d’ores et déjà prévus : 

 

L’Homme nouveau

- Renaissance catholique

Monde et Vie

Les Quatre Vérités

Présent

- TV  Libertés

- Choeur Montjoie Saint-Denis

- Cartes de Noël

- Observatoire de la Christianophobie

- Présence de La Varende

- Radio-Courtoisie

- Politique Magazine

- Librairie générale

- Livres d'occasion

- Et bien sûr La Griffe et Reconquête

 

 
Facebook



L'événement sur Facebook 
 facebook

Informations supplémentaires

Dernière modification le vendredi, 13 novembre 2015 16:00

Panier

Panier vide

Facebook

L'Agrif en quelques mots

Fonctionnant depuis 20 ans dans la plénitude de sa reconnaissance par les plus hautes instances judiciaires (Cour de Cassation du 16 avril 1991), l’AGRIF est sans doute la seule authentique association française antiraciste au sens véritable du mot, c’est-à-dire celui de l’opposition à la...

En savoir plus...
Inscrivez-vous à notre infolettre

Info contact

70 bd Saint-Germain
75005 PARIS 
01 40 46 96 31

L'Agrif en quelques mots

Révoltés par le constat que seuls les racismes antichrétiens et antifrançais n’étaient pas combattus dans notre pays, Bernard Antony, maître Le Griel, maître de Saint-Just rejoints par maître George-Paul Wagner,  créent en 1984 l’AGRIF, l’Alliance Générale contre le racisme et pour le Respect de l’Identité Française.

Connexion

Facebook user?

You can use your Facebook account to sign into our site.

Log in with Facebook

Identification